Compte rendu de l'entrevue avec Madame Briat, Conseillère Culturelle et Madame Grafto, Cocac adjointe et représentante de l’AEFE le 01/12/2016

 L’entrevue s’est tenue avec Madame Annie Delporte, du SNES HdF et des commissaires paritaires (présents pour le groupe de travail qui suivait), dans une ambiance cordiale. Divers thèmes ont été abordés :

- Hambourg : nous avons demandé s’il y a du nouveau depuis les interventions en CT et CA et l’entrevue accordée par Monsieur l’Ambassadeur aux représentants du Snes Hambourg. Madame Briat nous confirme la création d’un Lycée Franco-allemand à Hambourg pour la rentrée 2020. La demande issue de la ville de Hambourg a été acceptée par le MAE. Les premiers groupes de travail vont se réunir en janvier 2017 (ndr :avec la présence des représentants SNES, présence garantie au CT de l’AEFE). Il y aura 4 thématiques : Construction et projet immobilier;personnels (y compris PDL accédant à une certification); aspect pédagogique; aspects pratiques (transports scolaires, etc.)

Il s’agira d’un établissement public, à construire sur un périmètre incluant déjà un lycée public allemand avec mutualisation des équipements, voire des pratiques. Préparation au baccalauréat franco-allemand ainsi qu’au baccalauréat français. Le 6/12 a eu lieu une réunion publique avec la Schulbehörde et la direction bicéphale de Sarrebruck, pour expliquer les principes des LFA.

- Francfort : Le Snes rappelle que le proviseur de Francfort n’est pas au-dessus des règles de l’AEFE et que les méthodes de gestion dans cet établissement sont inacceptables. En effet, le projet immobilier a été mis en place sans consultation du CE et a présent on parle d’une commission immobilière avec les parents d’élèves et l’administration comme seuls membres. Nous avons (encore) évoqué le manque de toilettes, les terrasses dangereuses, alors que la priorité est mise sur la sécurité (et ce n’est pas le même budget). Le recrutement des PDL (personnels de droit local, nouvelle appellation des CL) est en progrès : à présent, on demande l’avis de la CCPL ... mais après avoir effectué le recrutement.

 

- Berlin : le chauffage est en panne : 14°C dans le gymnase, à peine 20°C dans certaines salles. Tous les problèmes immobiliers sont dus au sénat de Berlin, qui ne réagit pas au courrier envoyé par le COCAC. Les interventions successives du SNES, la création du CHSCT local ont peu fait réagir le sénat de Berlin, car il a des problèmes financiers. L’AEFE a pensé faire une avance financière, mais les bâtiments dépendent uniquement de la partie allemande, comme les personnels qui les entretiennent. A Berlin , le PPMS n’est pas applicable, mais même les règles de sécurité de base sont difficilement applicables.

Personnels de droit local : à Munich et Francfort, les exonérations de frais d’écolage sont notés sur les fiches de paye, comme avantage en nature. Ces exonérations sont donc assujetties aux cotisations sociales et aux impôts. Mme Grafto se renseignera pour savoir s’il s’agit d’une instruction de l’Aefe. Le SNES demande de nouvelles négociations salariales pour tenir compte de cette baisse de pouvoir d’achat. Annie Delporte nous rappelle qu’un guide des bonnes pratiques pour le recrutement et la gestion des PDL est en cours de négociation à l’AEFE. Ce guide sera la référence et entraînera de nouvelles négociations des grilles de salaire.